En 2017, les Québécois francophones craignent un génocide culturel.

À la suite du génocide culturel des nations amérindiennes, nos gouvernements, par leurs accommodements raisonnables en faveur des religions, plus particulièrement des religions juive et islamique, sont en train d’actualiser le génocide culturel de la nation québécoise française.

Petit retour dans la courte histoire du Québec : Jusqu’à l’arrivée de Jacques Cartier, en 1734, le Québec est le territoire des nations amérindiennes dont on reconnaît aujourd’hui 10 nations amérindiennes et la nation inuit. Quand Cartier débarque, il s’empare du territoire au nom du roi de France, en plantant le Drapeau français et la Croix. Ils sont traités de SAUVAGES, on les CIVILISE, on les ASSIMILE, on les TUE, on installe ceux qui en réchappent dans des RÉSERVES… Ils deviennent victimes d’un GÉNOCIDE CULTUREL ( on leur enlève leurs enfants pour leur imposer la religion et la langue du conquérant ). Leurs enfants sont placés dans des pensionnats où des religieux très catholiques les abusent allègrement. En 2012, ils représentent 1% de la population du Québec. Un Conseil de bande composé presqu’exclusivement d’hommes gouverne, empochant les argents versés par les gouvernements provincial et fédéral, les administrant selon leur gré. Les difficultés sont nombreuses pour ces Exilés confinés dans des Réserves : Violences conjugales, abus physiques et sexuels, drogues, boissons, suicides… Abandonnés à eux-mêmes par nos gouvernements de Québec et d’Ottawa. De 1734 à 1763, les Français s’installent sur les terres volées aux Indiens, fondent des familles… Puis, après une guerre de sept ans, arrivée des Anglais après que la France céda le Canada à l’Angleterre.

À la suite des Amérindiens, les Québécois francophones sont aujourd’hui menacés de Génocide culturel, orchestré par nos chefs de gouvernements, au nom du multiculturalisme et de l’inclusion ( Trudeau et Couillard). Ils ouvrent la porte à une multitude de réfugiés arabes musulmans à la recherche d’une terre d’accueil, fuyant la guerre et les Islamistes enragés. Plus de 60% d’entre eux choisissent la langue anglaise. Beaucoup d’entre eux continuent de vivre selon les lois et préceptes de la Charia : soumission des femmes aux hommes, port du voile… Ils ouvrent des Mosquées, réclament des lieux de prière dans des Universités ou lieux de travail, des cimetières, des piscines publiques réservées uniquement aux femmes, des services de santé dispensés par des femmes pour leurs femmes, charcutent les animaux selon leurs rites HALAL… Nos gouvernements les accommodent «raisonnablement « autant qu’ils le peuvent. Pour une majorité de Québécois francophones, ces accommodements sont déraisonnables. Plus l’Islam impose sa culture où la religion prime sur les droits civiques, plus notre société est en danger… C’est pourquoi nous réclamons du gouvernement Couillard qu’il adopte la Charte des Valeurs présentée par la Commission Bouchard – Taylor.

Nous savons que l’immigration musulmane massive favorise la classe politique aux 2 paliers de gouvernement qui sont assurés d’être reportés au pouvoir pour longtemps en biffant nos droits civiques remplacés par des croyances séculaires erronées, en plus de favoriser l’extinction de notre langue d’origine, le français qui fait du Québec une terre d’exception, avec une culture propre au sein d’un Canada unilingue anglais. Si les gouvernements continuent ainsi, nous craignons un Génocide culturel comme il est arrivé jadis aux Amérindiens du Québec. H.Yergeau