Sur l’air de : Ah, c’était un petit cordonnier

Ah! c’était un tout petit maire

Qui voyait trop grand dans sa tête

Se fit ami des hommes d’affaires

S’acoquina avec la Presse

Ne désirait qu’une chose

Trôner sur la terre entière.

 

Avec son ami PonPon

Il aimait prendre l’avion

Visiter les pays lointains

S’asseoir dans tous les avions

Se faire un tas d’amis

De qui tirer profit

 

De retour dans son patelin

Tirait les cordes de ses pantins

Il empruntait à tour de bras

Sans se soucier de QUI paiera

Posait pour la galerie

Qu’advienne que pourra.

 

Récompensait ses amis

Qui faisaient affaire avec lui

Par des médailles et des rubans

Des baises-main et des compliments

Ajoutant à cela de payantes subventions.

 

Comme les puissants,  avait ses secrets

Ses Mollassons très dévoués

Sans parler des 12 conseillers

Aplatis devant lui

Servant de bouclier s’il en avait besoin.

 

Comme Achille dans l’histoire

Avait une faiblesse au talon

Qui s’appelait AVIATION,

DÉPOTOIR et POLLUTIONS

Imposés sans Précaution

À sa population.

 

Comment finira ce petit cul

Qui se prenait pour un lion

Un jour ne dira plus un son

Selon la loi du talion

Disparaîtra sans trace

Pas de renom pour les CONS.

Henriette Yergeau