PARLE, PARLE, JASE, JASE autour des  » Déplacements des personnes et défis climatiques »,  » Au Centre du Québec, la mobilité durable des personnes constitue le principal enjeu de transition énergétique et de lutte contre les changements climatiques… », Le directeur général de ROULONS VERT, André Lavoie, a bien défini le concept et les enjeux de la mobilité durable. Ce forum « bénéficie du soutien du Développement durable, de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques et est financée par le Fonds vert, dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques ».

Ce même Fonds vert vient de contribuer au financement de GAZ toxique ÉNERGIR qui desservira en gaz les commerces et industries et transports de Drummondville, pour une période de transition de 2018 à 2050. Aucun argent investi pour soutenir le Développement durable, l’Environnement et la lutte contre les changements climatiques. Au contraire, cette longue transition augmentera les gaz à effet de serre.

Cou donc, ça sert à quoi ce Parle Parle, Jase, Jase qui va plus loin que Parler pour ne rien dire. En fait, cette réunion aurait pu s’intituler : PARLE, PARLE, GAZE, GAZE. C’est plus près de la gérance de Drummondville qui choisit d’investir même les Fonds verts dans les hydrocarbures. Les actions parlent plus que les paroles. Les paroles s’envolent et les actions traduisent les intentions réelles et décisions d’une ville pragmatique comme Drummondville tournée uniquement vers le profit et fermée à la protection de l’Environnement et la Santé, sur le bras des Fonds Verts.

Henriette Yergeau