CONTES DE TAXES…LE MÉGA-DÉPOTOIR WM DEPUIS 2013, $$$…

11 mars 2013, Journal l’Express : Si le projet de Waste Management est accepté, la Ville entend demander au gouvernement, tel qu’elle l’a indiqué dans son mémoire au BAPE que les municipalités comme Drummondville qui reçoivent des matières résiduelles des autres régions soient compensées directement par les villes qui exportent leurs déchets chez elles. « Drummondville estime que cette compensation de ville à ville devrait être de 20$ dollars la tonne pour atteindre 50$ la tonne en 2019. Ce sera un incitatif important pour que ces villes trouvent d’autres façons de gérer leurs déchets » déclarait la mairesse Ruest-Jutras.

Janvier 2016, M. Pierre Levasseur au Journal de Montréal : « À l’heure actuelle, la municipalité qui reçoit des matières résiduelles n’a aucun avantage. Si Montréal qui exporte 2 millions de tonnes de déchets par année, devait payer 20 M$ de plus aux municipalités importatrices, ça favoriserait la réflexion et l’innovation ». Le comité, présidé par John Husk, propose que le gouvernement du Québec oblige les municipalités qui exportent leurs déchets à payer 10$ la tonne aux villes qui acceptent de les enfouir.

Toujours en 2016 au journal l’Express, le maire Alexandre Cusson déclarait entre autre : « Le gouvernement du Québec ne pourra ultimement imposer à une population de recevoir les déchets de tout le monde ».

Nous sommes en mars 2019. COMMENT les gouvernements et les municipalités concernées ont-ils répondu à la fière démarche de la ville de Drummondville et ce comité ? QUELS sont les RÉSULTATS concrets de l’enrichissement supposé ? QUE dit la couverture de presse à ce sujet ? Mystère et boule de gomme.

Les 75 municipalités du Québec en dehors de la MRCDrummond qui font enfouir leurs déchets à Drummondville ne semblent pas avoir manifesté la moindre inquiétude à ce sujet. Le président de l’Union des Municipalités, maire de Drummondville, ne semble pas en avoir assez soupé de cette situation pour aborder la question publiquement.

La ville avale encore chaque année des milliers de tonnes d’ordures qui arrivent d’AILLEURS et se proclame créatrice de bonheur… Quand les élus rêvent en couleurs, QU’EST-ce que ça CASH ? et QU’EST-ce que ça NOUS COÛTE ?

Ray Veil, le 15 mars 2019