En 1891, l’écrivain anglais Oscar Wilde écrivait  » LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY », un manifeste esthétique et récit moral. Le personnage Dorian présente extérieurement une belle image esthétique, fixe, surhomme, alors qu’en-dedans loge un être laid, indigne, vil, manipulateur, exploiteur, dominateur, vaniteux, malveillant…

Un portrait dont a dû s’inspirer notre premier ministre du Canada, Justin ( Juste-un ) Trudeau, le « superman », le selfiste narcissique, le défenseur et protecteur des riches : milliardaires et millionnaires, amis, libéraux, parlementaires, banquiers, grands industriels, grands sportifs, grands artistes, tous gens et organisations qui cachent leurs revenus dans des abris fiscaux pour ne pas payer leur part d’impôts au Canada. Récemment, on apprenait que même la reine Elizabeth d’Angleterre cachait son argent dans des abris fiscaux. Une autre qui s’orne de la vertu pour adresser ses bons vœux à ses fidèles chéris et qu’on reçoit avec tant de largesse, elle et ses enfants quand ils daignent visiter leurs bons sujets canadiens. En plus de s’incliner devant la famille royale, Trudeau s’incline devant TRUMP qui au contraire de lui se présente tel qu’il est, un arriviste, un menteur, un impoli… qui dit tout ce qu’il pense sans en mesurer la véracité et la portée, qui prend des décisions qui ne le regardent pas ( ex: décider que Jérusalem est la capitale d’Israël ), qui menace de déclencher  la guerre nucléaire…

Trudeau aime la classe moyenne, c’est pourquoi il leur fait payer les impôts que ne paient pas ses riches amis. Nommons certains protégés : Morneau, son ministre des finances, son ami Bronfman. Rappelons : ses vacances coûteuses chez son ami musulman l’Aga Khan à qui il a subventionné des œuvres religieuses à même notre argent, à coups de millions ( 41M$ ) ; Son indemnisation de 10.5Millions à Omar Khadr ; ses cadeaux au diffuseur américain NETFLIX  ; Ses larmes de crocodile sur les autochtones du Canada, l’appropriation de leurs territoires, l’exploitation de leurs ressources ( forêts, mines, lacs, rivières, sols, la faune…). Des larmes suivies d’aucune action réparatrice, comme envers les femmes amérindiennes abusées, à qui on a volé les enfants qu’on a détournés de leur langue pour faire place à l’anglais, les filles et femmes tuées sans enquêter sur leur disparition…

Pour terminer, mentionnons le profond mépris de Justin Trudeau pour les québécois francophones, mépris hérité de son père dans le passé. Continuer l’assimilation manquée du colonisateur anglais dans le passé. COMMENT? En s’en prenant à notre langue ( l’immigration massive actuelle le sert bien, puisque plus de 60% des immigrants adoptent la langue anglaise ), en s’en prenant à notre culture, à notre nation ( nous ne serions selon lui que de simples immigrants arrivés plus tôt que les immigrants actuels qui fuient en masse les guerres ). Avec la Charte des Droits et Libertés héritée de son père, il se porte à la défense des croyances et religions de ces nouveaux arrivants, faisant en sorte que ces derniers par des accommodements déraisonnables veuillent implanter leur culture . Les québécois sont accueillants, ils sont pour l’intégration d’autres peuples mais ils refusent d’être assimilés.  Nous voulons conserver notre culture propre héritée de nos ancêtres. Bien que la majorité des Québécois ait choisi la laïcité au lieu de continuer de suivre les coutumes religieuses du passé, les québécois ont gardé des acquis humanistes transmis par le catholicisme. Comment se fait-il que la Charte des Droits et Libertés ne protège pas nos droits à la laïcité ?

Enfin, COMMENT s’assurer de la victoire anglaise totale sur le Québec francophone ? GELONS-LE avec la Marijuana. Cette drogue calme, pacifie, a le même effet que le calumet de paix fumé jadis par les colonisateurs français et anglais. C’est comme ça, en ajoutant l’eau-de-vie que les Amérindiens se sont fait avoir. Aujourd’hui, le gouvernement Trudeau y voit en plus un intérêt économique. Il aurait fallu écouter les spécialistes de la santé, car le danger réel vise les jeunes. Déjà qu’on ne connaît pas l’incidence des accidents mortels de la Marijuana mêlée à la boisson dans les dernières années. Des moins que 18 ans s’en procureront, pour leur malheur. Quand on sait que la Marijuana fait rêver et porte peu à l’action, qu’arrivera-t-il à nos jeunes ? Aussi, avec la consommation régulière, la Marijuana faisant moins d’effet d’évasion et de rêveries, COMBIEN se tourneront vers des drogues dures comme la Cocaîne, la Morphine, l’Héroïne ?À l’aube de 2018, voici où en est l’œuvre de Justin Trudeau.

Henriette Yergeau