L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE :

Au service des Ploutocrates, les gouvernements de pays industrialisés ( G7-8, G20 ) investissent des centaines de milliards / an ( notre argent ) pour payer des armes, des armées, des avions de guerre… Ex. : À la fin du 20 ième siècle et au début du 21 ième, à Drummondville les industries textiles furent remplacées par l’industrie de guerres, des armes, gaz et pétroles… Ainsi, au Canada, à Drummondville, Soucy, Pyrotec et autres exportent vers l’Arabie Saoudite des armes qui pillonnent le Yémen, la Syrie…, détruisant les habitats, habitants ( sans parler des animaux ) qui n’ont que leur linge sur le dos et une besace pour fuir vers une terre d’accueil. Souvent, leur famille a été décimée ( hommes, femmes, enfants, pères, mères ). On les appelle les migrants. Quand ils réussissent ( affamés et fatigués ) à atteindre une terre d’accueil, ils sont souvent refusés, repoussés… Par bonheur, quand un pays comme le Canada les accueille, ils choisissent une ville comme Drummondville, entre autres.

Bien sûr, ces exilés sont déracinés, coupés de leur langue et culture, mal acclimatés à notre hiver, mais heureux d’être encore en vie, bien que tellement démunis… Notre ville les aide à se loger, se nourrir, apprendre notre langue, se trouver un emploi. Or, il se trouve que nos usines de guerre florissantes sont à la recherche de salariés au salaire si minimum qu’ils peinent à payer le transport entre leur logement et l’usine. Sans le savoir, ils travaillent pour ces mêmes industriels qui ont contribué à pillonner leur pays, à les avoir mis sur leur chemin d’exil, à leur avoir tout pris.

C’est ce qu’on appelle l’ÉCONOMIE CIRCULAIRE : Le Canada vend des armes à l’Arabie Saoudite qui bombarde des pays poussant les rescapés à devenir des migrants. Ces derniers s’installent dans nos villes puis sont majoritairement dirigés vers une usine de production d’armes comme chez Soucy et autres usines de guerre , ignorant que leur travail contribuera à anéantir d’autres citoyens de leur pays d’origine, se retrouvant à grossir d’année en année la multitude de migrants à la recherche d’une terre d’accueil à Drummondville et ailleurs. C’est ce qu’on appelle l’ÉCONOMIE CIRCULAIRE. Trudeau veut continuer ses ententes économiques avec l’Arabie Saoudite et c’est pour continuer ses exportations d’armes en échange de pétrole qu’il demande au Québec de maintenir un grand nombre d’accueil de réfugiés, ces migrants comme on les appelle.

Ne croyez pas que je méprise les migrants. J’ai pour eux la plus grande compassion et sympathie. Je réprouve les gouvernements PLOUTOCRATES ( G7-8-20 ) responsables de tous les malheurs qu’ils subissent ( perte de leur territoire, déracinement, deuils, maladie, dénuement, exil ).

Si vous ne me croyez pas, demandez aux industriels florissants de Drummondville de fournir en détails leurs produits fabriqués, à quoi ils servent, à quels pays ils sont destinés et pour quels usages.

S’il n’y avait plus de fabricants d’armes sur notre terre, il n’y aurait plus de guerres. Si ce jour arrivait, en quoi les industriels de Drummondville se recycleraient-ils ? À l’époque où l’on vit, l’économie de partout, du Canada, des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, du Japon, de la Russie… prendrait une moyenne débarque ainsi que tous les PLOUTOCRATES de ce monde ( Assassins, Destructeurs, Exploiteurs, Empoisonneurs ).

Henriette Yergeau, le 25 déc. 2018